Le Butin des Guerres de Bourgogne

Le butin des Guerres de Bourgogne

Suite à la bataille de Grandson, le 2 mars 1476, les Confédérés s’emparent d’un incroyable butin, l’un des plus fantastiques de l’Histoire! Pourquoi le camp bourguignon recelait-il de telles richesses et que sont-elles devenues?

L’Etat bourguignon est particulièrement riche et les ducs de Bourgogne déploient des fastes d’autant plus grands que leur pouvoir dynastique est contesté : la cour fait donc étalage de ses richesses pour s’affirmer, ainsi que pour anticiper le titre de roi auquel Charles le Téméraire aspire.

Le sort du butin aux mains des Confédérés

Après la déroute de Charles le Téméraire, les Confédérés pillent le camp bourguignon : ils s’emparent ainsi d’un immense butin, composé de bijoux, de pièces d’orfèvrerie, de tapisseries, de biens religieux – comme des reliquaires, des ostensoirs, des livres de prières, des habits liturgiques – ainsi que d’armes, de pièces d’artillerie, d’étendards, de tentes, de vêtements, et encore de vivres et d’animaux…

Les armes sont entreposées dans les arsenaux, tandis que les nombreux drapeaux, emblèmes de la victoire, sont inventoriés, restaurés et exposés dans les églises. Vivres et animaux sont partagés sur place.

Les Confédérés ne s’attendaient pas à trouver pareilles richesses, d’où une certaine gaucherie et des problèmes de discipline : un vaste trafic illégal s’installe !

Chacun cherchant à tirer profit du butin, beaucoup d’objets sont démembrés et revendus par petits morceaux, à des prix dérisoires. Un inventaire des richesses est dressé et déposé à Lucerne, mais seule une petite partie du butin est concernée. Au fil du temps, quelques pièces pourront être rassemblées, beaucoup étant restituées par des marchands ou des guerriers.

Le Butin des Guerres de Bourgogne